top of page

L’hiver approche, comment faire pour me chauffer ?

En cette fin d’année, les températures commencent à chuter. Comme tout le monde, on se dit qu’il faut mettre le chauffage, nous n’aurions pas tort, mais faisons le correctement.

Nous vous présentons des solutions que vous pouvez mettre en place facilement pour profiter de votre hiver sans finir congelé·e, ni avec une facture trop importante.



Pourquoi faut-il connaitre ces méthodes ?


Dans un foyer, le chauffage représente à lui seul plus de 60% de la consommation énergétique.


En baissant d’1°C la consigne de température dans votre logement, vous réduisez votre consommation énergétique de 7% d’après l’ADEME.

Maintenant, voyons comment faire pour réduire ses charges et conserver quelques degrés.


1 - Les erreurs les plus courantes

  • Ne pas aérer : cela peut paraitre surprenant, mais pour éliminer les polluants et pour renouveler l’air dans votre habitat, c’est essentiel. Une fois votre fenêtre fermée, ce nouvel air demandera moins d’énergie pour être chauffé. 10 minutes d’aération suffisent chaque jour.

  • Chauffer à fond en arrivant chez soi : l’effet escompté ne sera pas l’effet produit. En effet, la pièce ne va pas se chauffer plus vite si vous mettez le chauffage à fond, cela entrainera une surconsommation d’électricité ou de gaz, et la chaleur produite ne sera pas agréable pour vous. Il est recommandé de maintenir une température agréable chez soi tout au long de la journée, 15°C en journée lorsque vous n’êtes pas chez vous et 19°C lorsque vous l’êtes.

  • Ne pas vouloir isoler efficacement son logement : un logement non isolé entraine un refroidissement des parois. Cela compromet directement le chauffage de votre logement ainsi que votre confort. Si la température ambiante est de 20°C et que votre maison n’est pas isolée et que vos parois sont à 12°C, la température ressentie sera de 16°C. A l’inverse, si vos parois sont isolées, et chaudes (18°C), le ressenti sera de 19°C. 3°C de différence pour une consommation égale. Installez des rideaux épais à vos fenêtres ou fermez les volets dès que la nuit est tombée.

  • Passer plus de temps sous la douche chaude. La douche est le deuxième poste de consommation en énergie dans le foyer (et le premier poste de consommation en eau) après le chauffage. Réglez votre chauffe-eau sur 55°C pour réaliser des économies d’énergie, et ne restez pas trop longtemps dans votre douche.



2 - La menace des courants d’air


Effectivement nous venons de dire qu’il faut aérer tous les jours chez soi. Ce que l’on entend par la menace des courants d’air, ce sont tous ces petits flux d’air qui viennent se glisser :

  • sous la porte d’entrée.

  • au niveau des fenêtres qui présentent des signes d’usure.

Si c’est le cas :

  • placez un boudin de porte.

  • refaites les joints.

Ces courants d’air sont des menaces invisibles qui limiteront l’efficacité de énergétique de votre logement. Vous consommerez plus pour atteindre la même température souhaitée.


3 - Réparer / Nettoyer les appareils existants


Lorsque les basses températures reviennent, cela fait quelques mois que votre chauffage n’a pas servi, il peut donc présenter des signes de saleté ou de disfonctionnement. Pour cela plusieurs conseils :

  • nettoyez vos chauffages et ne placez rien devant eux, le but étant de les laisser diffuser convenablement la chaleur qu’ils produisent afin d’en optimiser l’utilisation.

  • entretenez votre chaudière à gaz au moins tous les ans. Une chaudière entretenue régulièrement est une chaudière plus efficace et qui vous servira plus longtemps.


4 - Les aides pour isoler son logement


Vous trouverez à l’adresse suivante la liste des aides gouvernementales qui existent pour la rénovation énergétique de votre foyer : https://www.economie.gouv.fr/particuliers/aides-renovation-energetique


Il y en a 10 :

  • MaPrimeRénov’

  • MaPrimeRénov’ Sérénité

  • Éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ)

  • La prime Coup de pouce économie d'énergie

  • Chèque énergie pour aider à payer des factures d’énergie ou des travaux de rénovation

  • Aides des entreprises de fourniture d'énergie (CEE)

  • TVA à 5,5 % pour les travaux d'amélioration de la qualité énergétique

  • Réduction d'impôt Denormandie

  • Exonération de la taxe foncière pour les travaux d'économies d'énergie

  • Les aides locales pour financer vos travaux de rénovation énergétique

Avec tout ça, on espère que vous arriverez à passer un bel hiver, économique et chaleureux.

Partagez cet article à vos proches pour qu’eux aussi puissent jouir d’un hiver comme le vôtre.

Prenez soin de vous et restez au chaud !


Pour aller plus loin :

Comentários


Os comentários foram desativados.
bottom of page